Elle est partie

Mais elle est revenue.

Tigrou
Tigrou

Quand Tigrou se retrouve sans sa maîtresse.

Congés de la maîtresse

La maîtresse a pris ses congés la première semaine de janvier, soit après les fêtes. Elle avait prévu d’aller à Bordeaux voir ses parents. Les billets d’avion étaient pris depuis longtemps afin de profiter des meilleurs tarifs. Mais avec l’épidémie de Covid-19, elle ne savait pas si cela serait possible. Elle avait de toutes façons la possibilité de se faire rembourser via l’assurance prise.

Vu que les vols d’Easyjet ont été annulés, elle a dû repousser d’un jour son départ et son arrivée. Au lieu de partir le dimanche, elle est partie le lundi et revenue le jeudi au lieu du mercredi. Elle a fait en sorte qu’il y ait toujours quelqu’un au moins le soir à la maison.

Départ

Je savais qu’il se tramait quelque chose quand j’ai vu la valise. Le lundi, elle m’a dit au revoir. Mais je n’étais pas tout seul puisque le maître était en télétravail et la maîtresse arrêtée pour cause d’angine. Donc, j’en ai profité pour avoir mes nombreux câlins, à manger lorsqu’il le fallait.

J’ai mené la vie assez dure à mon maître et ma jeune maîtresse. Le soir, il manquait quelqu’un. Je ne voulais pas aller me coucher. Et oui, j’ai l’habitude, après que ma maîtresse ait mangé, de m’installer sur le lit avec elle, le temps pour elle de lire. Je suis sur un coussin, près d’elle, et elle me caresse. Avant qu’elle aille se coucher, elle me redonne un peu à manger. Là, je ne l’avais pas pour faire mon câlin. Donc, je tournais et virais et m’installais sur le lit de la jeune maîtresse pour dormir avec elle. Cette histoire a duré trois jours.

Retour

Et le jeudi, après 13 heures, la maîtresse est revenue. J’ai fait un peu la gueule, je dois bien le dire. Mais elle m’a donné à manger et donc repris ses habitudes. Je n’ai pas trop senti qu’elle avait côtoyé trois chats – mes cousins – pendant ses vacances. De toutes façons, elle a très vite mis ses vêtements à laver.

Après cela allait beaucoup mieux. Elle s’installait à côté de moi et vendredi après midi, jusqu’à ce qu’elle aille chez le dentiste, c’était sur le canapé. Le matin, c’est pareil, on reprend nos habitudes. Quand elle s’installe sur le canapé, après le petit-déjeuner, je me mets à côté d’elle. Et le soir également. Par contre, quand elle va dormir, je me mets à la place du maître, jusqu’à ce qu’il se couche. Mais je ne dors plus sur le lit, sur ma veste. Où est-ce que je dors ? Ils ne le savent pas et je ne leur dirai pas.

Je n’aime pas quand l’un des trois s’en va. Il me manque vraiment quelqu’un. De toutes façons, elle s’occupe de ma litière, de mes croquettes. Le maître et la jeune maîtresse aussi, mais ce n’est pas du tout pareil.

5 Comments

    1. Je ne suis pas tout à fait d’accord. Chat adopté à l’âge de deux ans, ayant vécu seul dans la rue. Dès que l’un de nous 3 s’en va, ça ne va pas. Il ressent toutes les absences.
      Il lui faut les 3 à la maison. Très heureux pendant le 1er confinement.

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.