Est-ce que les gens réfléchissent parfois ?

Lynchages en règle qu’ils soient de gens lambdas ou de personnalités connues.

Coup de gueule
Coup de gueule

Certaines histoires font couler beaucoup d’encre. Chacun émet son avis, caché derrière son écran d’ordinateur. D’autres prennent la parole en public parce qu’ils sont connus ou pas. Alors, moi, je prends la plume via mon blog. Je n’ai rien à cacher. Mon prénom porte le nom de mon blog.

Cela fait un bon petit moment que je n’ai pas posté de coups de gueule car je n’en ai pas le temps. Mais ce n’est pas l’envie qui m’en manque, des fois.

Là, je vais m’attaquer à ce que je peux entendre, lire, sur des personnalités qui ont été, soit violentes envers des femmes, ou qui sont accusées de viols. Je vais prendre les deux cas les plus connus.

Bertrand Cantat

Qu’est ce qu’on peut lire sur Bertrand Cantat, soit tout et son contraire. On le sait, Marie Trintignant est morte sous les coups de Bertrand Cantat. Il a été arrêté, reconnu coupable, a fait le temps de prison voulu et essaie, depuis des années de se réhabiliter. Mais à chaque fois qu’il essaie de sortir un album, de faire un concert, c’est le lynchage.

Je ne cautionne absolument pas les violences subies par Marie Trintignant. Mais quand je vois que des documents, tournés en Lituanie et autres, ont été rendus publics et divulgués à la télévision française, j’ai comme envie de vomir. Sans compter les uns et les autres qui s’épanchent sur ce dossier, sans rien réellement connaître. 

Mais voilà, Bertrand Cantat a tué une femme et c’est un véritable bourreau. Il n’a absolument pas droit à la rédemption. Lorsque j’ai lu le dernier roman de Karine Giébel, j’ai comme retrouvé cette passion destructrice qu’aurait vécu Bertrand Cantat et Marie Trintignant. De un, il doit vivre, chaque jour qui passe, avec ce crime commis. On parle toujours de ceux qui restent, là, en l’occurrence, les enfants de Marie Trintignant, qui ont perdu leur maman et qui ont dû se reconstruire, se construire après cette perte immense. Et les enfants de Bertrand Cantat, qu’en est-il ? Personne n’en parle. Eux aussi ont dû grandir sans leur père. Il n’était pas mort, certes, mas il avait tué. Et on connaît la violence des enfants, qui répètent, très souvent, ce qu’ils entendent chez eux. Ensuite, cela a été aussi, pour eux, la perte de leur mère. Là aussi, on entend tout et son contraire sur ce sujet. Mais entre ce qui se passe réellement et ce que l’on croit savoir, il y a franchement un monde.

Roman Polanski

Vaste sujet également que celui du réalisateur qui a été reconnu, coupable, aux Etats-Unis de viol sur mineure. Il n’est jamais revenu dans ce pays parce qu’il risque la prison. Il avait été mis en résidence surveillée, en Suisse, parce qu’il avait été arrêté, avec le projet d’extradition.

Et voilà, sort le film du réalisateur, J’accuse. Et de suite, une femme accuse le réalisateur de viols. Ca tombe bien, non. Pourquoi n’a-t-elle pas révélé son histoire au moment où Roman Polanski a été arrêté en Suisse ? Peut-être pas le bon timing, à moins qu’elle hésitait encore. Ensuite, on annonce qu’une dizaine de femmes aurait été agressées, violentées, par le réalisateur. A l’heure actuelle, il n’a toujours pas été arrêté, ni interrogé quant à ces violences.

Mais le problème est que le film de Roman Polanski a été jugé par ses pairs, par le cinéma français. Il avait été nommé pour plusieurs récompenses et en a obtenu dont celle du meilleur réalisateur.

Et là, c’est le drame. Il a été vilipendé par les plus hautes instances de l’Etat. Il a été vilipendé avant, pendant et après la cérémonie. J’ai même lu que Florence Foresti lui a donné des surnoms pas très jolis. En acceptant de présenter cette cérémonie, Florence Foresti, même humoriste, même avec sa liberté de parole, devait faire le job et un bon job. Roman Polanski n’a pas voulu aller à la cérémonie pour ne pas que sa femme et ses enfants souffrent. 

Tant que les preuves ne sont pas apportées, je ne jugerai pas Roman Polanski, homme aux multiples talents. Pourquoi Roman Polanski n’a pas encore été interrogé face aux accusations de viol ?

Moi, à mon modeste niveau, à cause d’une remarque écrite sur mon blog, j’ai été la victime d’une grosse campagne de dénigrement. Beaucoup de personnes m’ont tourné le dos, préférant croire une seule personne et ne pas avoir les deux sons de cloche. C’est plus facile de croire ceux qui sont des victimes, qui se prennent pour des victimes – ça il y en qui arrivent très bien à le faire.

Alors, Mesdames, Messieurs, ne jugez pas sans avoir toutes les données en main. Mais tant que la justice n’a pas fait son travail, essayez d’être partiaux.  N’essayez pas de démolir une personne tant que les faits ne sont pas avérés. Et si la personne a fait son temps de prison, elle est en droit d’essayer de vivre.

J’ai lu un très bon article au sujet des César et de Roman Polanski. Je suis tout à fait d’accord avec les termes du journaliste.

Certaines fois, la France me fait réellement peur. Les réactions des uns et des autres me rappellent les heures, les mois, les années les plus noirs de la France.

1 Comment

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.