Tigrou

Ma sensibilité me perdra

Trois semaines et puis un départ et mon coeur saigne. Est-ce que cela passera ?

Tigrou
Tigrou

Je ne voulais pas m’attacher. Malgré moi, cela s’est fait. Je l’ai tenue dans les bras. Elle s’est laissée caresser. Elle s’est tourné et retourné. Elle a ronronné. Elle posait sa tête contre ma main, contre mon cou.

Depuis qu’elle est partie, cela m’est très dur de regarder les quelques photos prises. J’ai la gorge nouée, j’ai les yeux qui se mettent à pleurer très facilement. Est-ce que je regrette ? Je ne peux pas répondre à cette question puisque ma réponse oscille entre les deux. Mais devions-nous faire souffrir deux animaux, un qui avait du mal à cohabiter et un autre qui avait mal ? Le sentiment de culpabilité est présent mais s’atténue de plus en plus. Deux jours après, cela allait beaucoup mieux, même si les larmes peuvent monter facilement.

Je me dis, on l’a sociabilisée en trois semaines. On l’a sauvée de la rue et peut-être d’une mort certaine. Elle a eu de l’amour de notre part. Elle a joué, profité du grand chat qui était son modèle. Elle s’est dégourdie.

D’un autre côté, même si Tigrou l’a cherchée aux endroits où elle se cachait, très vite il a retrouvé sa tranquillité. Il n’était plus sur le qui-vive. Il pouvait manger sans problèmes, sans que sa gamelle soit changée d’endroit. Il pouvait nous faire les câlins qu’il voulait.

Nous avons privilégié notre chat, notre Tigrou. Et le voir de cette façon depuis plus d’une semaine est la plus belle des récompenses, le plus beau des cadeaux. Tigrou n’est plus sur le qui-vive. Il ne se rebiffe plus envers nous, il a repris toutes ses habitudes, a réinvesti tous ses endroits, même ceux où elle n’allait pas, où on faisait attention qu’elle ne se couche pas, c’est-à-dire ses vestes. Tigrou s’est remis à discuter avec nous. C’est un chat bien bavard. Il peut sortir sur le balcon et rentrer quand il veut. La porte n’est plus fermée. Personne ne lui mange et boit dans ses gamelles. Il réinvestit son échelle.

Cette fin d’année va être assez riche en émotions. Je crois que j’ai passé mon année 2019 à pleurer, pour diverses raisons. Et un petit être ne change pas la donne.

1 Comment

Répondre à Chroniqueuse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.