Changing Constance Portraits de Penhaligon's

Changing Constance, Collection Portraits de Penhaligon’s

Deux nouveaux personnages dans la Collection Portraits de Penhaligon’s, la fiction olfactive.

Changing Constance Portraits de Penhaligon's
Changing Constance Portraits de Penhaligon’s

La charmante maison anglaise n’en finit pas de recevoir. Elle accueille en ce mois de septembre 2018, une jeune femme, Constance. Elle vient visiter sa soeur, Lady Blanche, dans ce manoir majestueux, entouré de chênes centenaires, au creux des collines de la campagne anglaise. Mais qui est réellement Constance ?

Portraits de Penhaligon’s

La Collection ouvre son cinquième chapitre avec deux nouveaux portraits.

Historiquement, Penhaligon’s a été nommé Fournisseur Officiel de la Famille Royale. Etre un gentleman et s’occupait de sa toilette exigeait la plus grande application.

La Reine d’Angleterre s’appelait Victoria. Les antiseptiques étaient découverts, les femmes dévoilaient leurs chevilles. En librairies, de nombreux succès voient le jour, Les Grandes Espérances de Dickens, Alice au Pays des Merveilles, Guerre et Paix et Le Capital.

En 1870, l’Aristocratie, l’Empire et l’art du portrait — en un mot l’Establishment — dictent l’ordre du jour (en n, la plupart du temps).

La Fiction Olfactive Portraits se tient dans la campagne anglaise, dans un manoir majestueux. Pas de pression politique, ni de guerre, mais les matins se révèlent de plus en plus frais. Heureusement que les domestiques se lèvent aux aurores. La famille se rassemble pour le petit déjeuner à l’exquis cérémonial, aux sens du détail, à la finesse des mets et l’élégance de la mise n’ont rien à envier aux autres repas de la journée, à ceci près que le temps pour orchestrer celui-ci depuis la première lueur de l’aube est toujours trop court — et que la tension monte.

Arrivent Lord George et sa famille, qui échangent leurs salutations matinales avec une délicieuse exubérance. Enchantement quotidien, révérences et joues roses. Mais, car il y a un mais. Les manières font l’homme… mais ne seraient-elles pas aussi un instrument parfait de subterfuge ? Quelles sont les bonnes manières de l’aristocratie britannique ?

Les deux nouveaux personnages de la Famille ne se trouvent pas tous autour de la salle à manger, lever tard ou pas autorisé à se tenir à la table. Les apparences sont importantes. Mais aussi un parfum de scandale.

Changing Constance Collection Portraits de Penhaligon’s

Changing Constance Portraits de Penhaligon's
Changing Constance Portraits de Penhaligon’s

Constance est la soeur de Lady Blanche. Elle est une femme réellement moderne même si la mode est encore aux corsets.

On s’interroge sur Constance. Va-t-elle se marier ? Pourquoi travaille-t-elle ? Pourquoi a-t-elle des opinions politiques ? Et surtout pourquoi les annonce-t-elle ? Mais Constance, c’est Constance. Les hommes l’aiment, les enfants l’adorent et les domestiques prennent soin d’elle.

Constance n’a pas un comportement de Lady. Elle vocifère haut et fort. Son comportement préoccupe et on imagine très vite qu’elle voudra porter le pantalon.

Bien entendu, il lui fallait une fragrance qui lui corresponde, soit un Oriental Epicé, au départ frais et épicé qui allume aussitôt une note intrigante, peut-être désobéissante comme Constance.

La cardamome fraîche s’unit à un piment très hot pour le moins déconcertant, et même pour une femme moderne. L’éclat supplante le protocole dans un nouvel ordre du jour terriblement déroutant. Mmmm, mais qu’est-ce qui se précise là ? Attention, la fragrance va vraiment se révéler délicieuse.

Mais l’aristocratie britannique est faite de vieilles habitudes qui durent, même si un peu d’enthousiasme pour la nouveauté est feint. Nouveauté qui doit ressembler à l’ancien. Mais foi de Constance, cela ne passera pas par elle qui a choisi d’ignorer les conventions.

Vous avez dit pas de fleurs ? Alors Du bois ? Ou bien Du caramel au beurre salé ? Du tabac !!!! ? Il y a sûrement erreur !

Notes de Changing Constance créée par Juliette Karagueuzoglou :

Cardamome – Piment – Caramel au beurre salé – Tabac – Vanille

Le personnage qui orne le Flacon de Lady Constance de Penhaligon’s est un chamois.

EnregistrerEnregistrer

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.