Les aventures de Tigrou #9

Neuvième mois d’aventures de Tigrou.

Tigrou
Tigrou

Allez, on continue cette première année et on a bien entamé le deuxième semestre.

Dehors

L’hiver, je faisais un petit tour sur le balcon, le matin et le soir, quelquefois dans la journée. Mais ce dimanche 15 avril, il faisait hyper beau. Les fenêtres étaient donc ouvertes. Et c’est tout bonnement génial. Je peux zieuter et chasser. Les tourterelles n’ont pas peur. Elles se mettent sur un petit arbre. Je les vois et je me cache pour ne pas qu’elles me voient. Qu’elles viennent sur la rambarde, je suis prêt !

Ma maîtresse me surveille comme le lait sur le feu. Je sais que je n’ai pas le droit d’aller dans le coin où je grimpe. Mais un soir, j’en ai profité. Je n’avais pas envie d’aller dormir. J’en ai profité que le maître ait vraiment le dos tourné. Et je me suis retrouvé plus haut que d’habitude. Il a eu du mal à me faire redescendre. D’ailleurs, j’ai eu mal aux épaules.

Tous les matins, dès qu’elle se lève, et c’est très tôt, je la suis. Car je sais, comme il fait chaud, que je vais pouvoir rester plus longtemps dehors. Donc, dès qu’elle se lève et pendant près de deux heures, je ne dors plus. Mais ma maîtresse, me fait rentrer quand elle doit aller se laver. Elle ne veut pas que je reste tout seul sans surveillance.

La table, la terrasse et les chaises ont été nettoyées. On m’a mis une serviette de plage sur une chaise. C’est confortable, même si une assise, ce serait mieux. J’y ai passé toute une matinée.

Concert

Mes maîtres sont allés voir un concert. Ils sont rentrés à plus de minuit. Comme tous les soirs, j’étais à la fenêtre, donc ils m’ont vu et moi aussi. Ils se sont occupés de moi, pâtée, eau, litière mais ce n’est pas une heure pour rentrer. Donc, pendant la nuit, j’ai fait plein de bêtises.

Voisin, Voisine

Tigrou - C'est bon la bière sans alcool
Tigrou – C’est bon la bière sans alcool

Les voisins du premier étage ont un chat ou une chatte. Mes maîtres ne savent pas. Un soir, les maîtresses ont commandé une pizza. Lorsque le livreur est arrivé, ma maîtresse m’avait pris dans les bras. Elle a ouvert la porte. Et là, ô surprise, le chat était à la porte. Il devait me sentir mais il ne m’a pas appelé. Il s’est enfui dès que le livreur est arrivé. Ma maîtresse lui a dit de ne pas le faire sortir. En effet, il n’a pas le droit. D’habitude, il reste chez ses maîtres sans aller dans le couloir. J’étais tout surpris moi aussi. Je l’ai entendu miauler. Et si on se faisait une fête des chats, ce serait sympa rien que pour tous les deux. Je ne sais pas s’il est gentil mais il ne me fait pas peur car je n’ai pas gonflé la queue.

Vernis

Il y a un truc bizarre qui se passe. Avec le beau temps, ma maîtresse porte des vêtements plus légers. Elle a également sorti ses nu-pieds. Un week-end, elle en a profité pour se vernir les ongles. Mains, pieds, tout y est passé. Et ses ongles des pieds sont jaunes. Avant, même si elle portait des sandales ouvertes quand elle rentre à la maison, je n’avais pas trop remarqué. Mais là, cette couleur m’attire ainsi que ses jambes nues. Je suis prêt à bondir et à l’attraper. Le week-end suivant, elle aura décidé de changer de couleur. Et là, ce rose me convient bien, je n’y prête pas attention.

Il faut tout changer

Suis-je un chat de luxe ? Peut-être. J’ai pris l’habitude d’avoir mon bol à croquettes changé tous les matins. Qui dit bol propre, dit nouvelles croquettes. Le matin, je n’en mange pas tant qu’elles ne sortent pas du sac.

Je ne supporte pas que ma litière ne soit pas propre. Alors, oui, ils enlèvent les excréments plusieurs fois par jour. Mais deux fois par semaine, elle est changé complètement, même si sur la notice, il est conseillé de le faire tous les mois. Mais dès que ma maîtresse commence à la changer, je tourne autour. Entre le sac plastique, la litière, cela prend du temps, trop de temps. Donc, il m’arrive de ne pas pouvoir attendre.

Donne-moi à manger

Tigrou
Tigrou

Si tu suis mes aventures, j’ai peut-être parlé de mon régime alimentaire. Le soir, j’ai droit à un peu de pâtée, ou du thon si une boîte est ouverte. Le dernier cas n’est pas suivi par les maîtres. Donc, je sais, que le soir, je vais avoir droit à quelque chose qui sent très bon pour moi. Mais je trouve qu’ils me le donnent de plus en plus tard. C’est pas toujours vrai. Donc, je suis sur les starting-blocks dès qu’ils mangent. Depuis quelque temps, même si je fais mon cabot dès le début et que je me frotte très souvent à eux, j’ai trouvé une autre parade. Je me glisse sous la table. Qui dit sous la table, j’attrape les pieds, les jambes. Je plante quelquefois mes griffes. Maintenant, ils font attention, mais je suis plus rapide qu’eux. Ou alors, dès que ma maîtresse se lève, je lui saute sur les jambes par derrière.

Rebelote

Et cela a été reparti pour un tour chez le vétérinaire pour faire le rappel de la leucose puisqu’il faut deux injections. Pas commode pour me mettre dans la caisse de transport. La vétérinaire, vue déjà deux fois, les premières fois, a demandé à ce que l’on me sorte, que l’on me tienne. Elle a été un peu plus performante qu’auparavant même si elle avait un peu peur. J’ai grogné, feulé. Mais j’ai été bien content de revenir chez moi. Mes maîtres ont expliqué ce qui s’est passé le lendemain de mes vaccins. Ils ne savent pas si un anti-inflammatoire a été combiné au vaccin. Car ce n’était pas normal que je n’arrive plus à sauter. Ces vaccins, ça secoue quand même.

Ma maîtresse

Après dîner, ma maîtresse va fumer une cigarette sur le balcon. D’habitude, c’est pendant que je mange, donc je ne sors pas, elle y veille. Mais un samedi soir, j’avais mangé avant qu’ils ne finissent. Elle me connait et une fois, je lui ai fait le coup. Ce soir-là, donc, elle est passée par la porte fenêtre du bureau. Mais, là, pour ne pas que je sorte, elle avait fermé la porte du bureau. Je l’ai cherchée. Je suis allé m’asseoir sur une chaise à table et je regardais le maître. Il n’avait rien compris. Quand elle est rentrée, je l’ai regardée bizarrement, lui montrant qu’elle m’avait bien eu. Et c’était parti pour que je coure partout et que je m’enfuie quand je la voie.

Tigrou
Tigrou

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 Comments

    1. Merci, je sais que ce type de posts n’est pas nouveau. Mais mon Tigrou, lui, est unique 😉

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.