Alex Lee, Parfumeur

Biographie d’Alex Lee, le Parfumeur, entre autres, des derniers Trades Routes de Penhaligon’s.

Agarbathi de Penhaligon's

Agarbathi de Penhaligon’s

Outre ma passion pour les parfums, j’aime connaître les lieux, les secrets qui entourent la fabrication et aussi les personnes qui travaillent avec les maisons de parfums et respectent le cahier des charges donné. Par contre, elles laissent jouer leur créativité pour donner des fragrances toujours aussi sublimes. C’est le cas d’Alex Lee, le Parfumeur des deux dernières créations de Penhaligon’s pour la collection Trade Routes, Agarbathi et Paithani.

Alex Lee *

Alex Lee

Alex Lee

Il est né aux Etats-Unis, en Californie, plus précisément dans la Silicon Valley, d’une mère Taïwanese et d’un père Singapourien. Très jeune, déjà, les parfums l’attirent, notamment ceux qui émanent de la chevelure des filles. Une chose entraîne l’autre, il se met à collectionner les flacons de parfums.

Alex Lee fait des études de médecine. Il associe très vite médecine et parfums. En effet, la nature évocatrice du parfum est une forme de médecine émotionnelle. Il réalise son rêve, aider les autres en assouvissant sa passion.

En 2007, il quitte la Californie pour Lyon où il étudiera le français. Il rencontre un scientifique et part à Grasse, la capitale de la Parfumerie. Il se familiarise avec les fabuleuses matières premières présentes. Ses débuts en parfumerie se passent donc à l’Institut de Parfumerie de Grasse, en 2008. Il occupe plusieurs emplois. Son diplôme en poche, il part à Paris étudier à l’Institut Supérieur International du Parfum de la Cosmétique et de l’Aromatique Alimentaire (ISIPCA) à Versailles. En 2011, Mane l’accepte à l’Ecole de la parfumerie. Il y est toujours. Il découvre également la Parfumerie de Niche et également Penhaligon’s, très rapidement avec un favori, Blenheim Bouquet et parmi les derniers, Much Ado About The Duke.

Alex Lee travaille sur les associations de nouveaux ingrédients combinés aux matières premières en overdose. Il essaie de résister à la pression de ce qui se fait, de ce qui a du succès. Alex Lee est satisfait d’une création lorsqu’il a apporté quelque chose de nouveau, de neuf.

Pour les deux fragrances de Penhaligon’s, carte blanche lui a été donnée mais avec deux directions imposées, l’encens et les épices, et une destination, l’Inde. Il ne devais pas oublier les trois éléments clés de Trade Routes, richesse, un sillage durable et de la force. Il est perfectionniste et comme la Parfumerie est avant tout un art, plus de temps il a, plus la fragrance sera belle. Pour Penhaligon’s, les délais étaient serrés mais tout le travail accompli a été efficace, en quelques mois. Paithani, avec la boisson indienne en inspiration, a été plus rapide qu’Agarbathi, temple indien et ses senteurs.

Il a introduit le lait, en molécules de synthèse, dans ces deux fragrances, même si au départ, Agarbathi ne devait pas en contenir. Le lait, dans la religion Hindou, est symbolique et sacré. En parfumerie, il donnera du volume, un nouveau type d’addiction au parfum, mais aussi du velouté.

Toutes les matières premières sont indispensables pour créer une fragrance. Pas de favorites pour Alexander Lee. En ce moment, les ingrédients laiteux ont sa préférence.

* From Penhaligon’s

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s