Billy Idol, le 22 juin 2015 au Zénith de Paris {Billy Fucking Idol}

Billy Idol est mon idole. C’est mon chéri d’amour depuis mon adolescence. Je ne l’avais jamais vu en concert. Je croyais n’avoir jamais l’occasion de le faire. Il a suffit de cet album Kings and Queens of the Underground pour une tournée mondiale. Billy Idol fait de nombreux festivals. Il était au Hellfest, son tourneur a organisé une autre date française, soit le 22 juin 2015 au Zénith de Paris.

Billy Idol Zénith Paris

Billy Idol Zénith Paris

Billy Idol en France, cela faisait 20 ans qu’il n’était pas venu. J’attendais avec plus ou moins d’espoir de le voir avant qu’il n’arrête sa carrière. Mais Billy Idol n’est pas mort à près de 60 ans et il l’a prouvé au Zénith de Paris le 22 juin 2015. Je ne dis pas ça parce que c’est mon chéri d’amour et que je le suis depuis que je suis une ado qui en bavait grave devant lui car elle l’a toujours trouvé beau et même les années passant, et même les années difficiles pour lui avec de la drogue, de l’alcool et un grave accident de moto.

Les places ont été réservées dès qu’elles ont été ouvertes. Hôtel réservé en suivant et comme d’habitude, train trois mois à l’avance. J’étais un peu énervée avant de partir car je n’ai pratiquement pas dormi de la nuit à cause de la Fête de la Musique. Mais bon avec quelques doses de café, du coca et surtout l’impatience de le voir, de passer un bon moment, la fatigue a été balayée dès qu’il a fallu se rendre au Zénith. Surtout que nous étions très bien placées, pas loin de la scène.

Il faut que je me renseigne concernant la première partie car elle était absolument géniale. Deux jeunes, chanteurs, avec une guitare et une batterie, qui ont bien mis le feu pendant une demi-heure avec des riffs absolument puissants

Un peu d’attente et ils font leur entrée les membres de Billy Idol car il ne faut pas oublier qu’il n’est pas tout seul sur scène et il le fait bien sentir car il a une réelle communication avec tous ses membres. Et en particulier, le formidable Steve Stevens, le fabuleux guitariste qui a, lui aussi, enchanté le public, enfin ceux qui étaient concernés, mais ça c’est une autre histoire. Billy Idol & Steve Stevens, cela fait des années que ça dure. Je pense que l’un ne va pas sans l’autre. L’amitié est bel et bien présente et tout le monde s’en rend compte. Steve avait son look habituel, avec ses nombreuses guitares. Je n’ai pas remarqué si ses ongles étaient vernis de noir. J’étais trop loin. Il a gratifié le public de très belles parties solo afin de laisser le temps à Billy de se changer

D’ailleurs, ce dernier sait toujours jouer avec son charme (même botoxé) et son corps. Petit strip tease (que le haut, je précise) pour chauffer encore plus. Il a enchaîné les nouvelles chansons, les plus anciennes, les plus connues. Bien qu’il ne soit pas venu en France depuis les années 90, il a renouvelé son amour pour les Français, la France. Un peu de cirage de pompe, ça ne fait pas de mal. Au contraire, d’autres chanteurs, d’autres groupes, il communique beaucoup avec son public avec des paroles, des petits cadeaux qui enchantent. Le concert a duré plus d’une heure et demie avec les rappels. Il a donné de son temps, il a fait son spectacle, il a fait le show avec un plaisir inégalé. Donc, oui, il devait être heureux d’être en France, de retrouver son public français, même si beaucoup le suivent dans les festivals en Europe.

Niveau public. Il y avait de tout. Moyenne d’âge. Pratiquement la mienne. Pas beaucoup de jeunes dans la salle. Ou des très jeunes qui accompagnaient leurs parents car ils ne pouvaient pas rester seuls à la maison. J’ai été obligée de me lever (je ne demandais pas mieux 😉 ) car les personnes devant moi, deux hommes, étaient, eux aussi, assez chauds. Mais l’ambiance dans les gradins n’était pas trop folichonne même si certains se sont lâchés. Bien entendu, il y avait les grincheux et ils étaient derrière nous mais elle n’en avait pas après moi, seulement après la femme à côté de moi qui, elle aussi, se levait.

Conclusion : je peux mourir tranquille. Je l’ai vu. Et je peux avouer que je l’aime encore plus. Il est une véritable bête de scène. Je ne pensais pas que sa voix était également aussi puissante. Sur l’échelle de mes meilleurs concerts, il arrive vraiment en premier. Mais c’est normal. Je l’aime. Ma fille, qui m’a accompagné, pour le séjour parisien, est revenue enchantée. Elle connaissait un peu mais sans toutefois trop aimer. Elle a apprécié le live. Heureusement qu’elle était là pour prendre les photos

Billy Idol Zénith Paris

Billy Idol Zénith Paris

5 réflexions sur “Billy Idol, le 22 juin 2015 au Zénith de Paris {Billy Fucking Idol}

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s