Issey Miyake x Mademoiselle Maurice L’Eau d’Issey #CITYBLOSSOM

La nouveauté parfumée de ce printemps est chez Issey Miyake avec son Eau d’Issey qui s’intitule City Blossom. Surprise car le parfumeur a choisi de s’associer à l’artiste Mademoiselle Maurice.

L’Eau d’Issey City Blossom d’Issey Miyake x Mademoiselle Maurice va nous plonger dans un univers entre ville et nature, puisque cette dernière pourrait s’emparer de la ville. Les clichés tombent. La ville n’est ni monotone, ni monochrome. Elle surprend ceux qui y vivent tous les jours. L’Eau d’Issey City Bloom éclôt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alberto Morillas et la street artist plasticienne Mademoiselle Maurice sont les invités prestigieux d’Issey Miyake et de cette édition limitée.

A la fin de l’hiver, que ce soit en ville ou en pleine campagne, la nature reprend ses droits. Les arbres et les fleurs fleurissent. Les odeurs changent. Ces fleurs sont timides pour finir audacieuses. Les citadins peuvent se rendre compte, à chaque printemps, que les fleurs exhalent leurs parfums et qu’elles revêtent des couleurs chatoyantes. On peut les trouver sur des terrasses dans des jardinières, chez les plus beaux fleuristes avec leurs feuillages sophistiqués. Ces derniers sont le fil rouge de la fragrance. Car ce sont les fleurs des villes qui s’épanouissent sur les murs et saturent l’air de leur effusion que l’on retrouve dans l’Eau d’Issey City Blossom. Les fleurs vibrent. Elles sont gaies et pétillent comme la baie rose, les notes citrus et quelques agrumes et surtout une trace de calone, clin d’œil à la mythique Eau d’Issey. Le bourgeon est donc en train d’éclore. Une fraîcheur bienvenue avec un coeur de fleurs miellées de l’osmanthus, du freesia et le magnolia. Les fleurs savent rester mystérieuses. Le fond se pare de Cèdre blanc naturel de Virginie, de notes puissantes d’ambrox et musc blanc pour un bouquet vigoureux.  La fleur s’est donc épanouie au fil du temps.

L’Eau d’Issey est née en 1992. Elle possède un sillage rupturiste grâce à ses notes pures et un propos très simple. L’univers de la parfumerie en sera bouleversé. L’Eau est intemporelle, elle est reconnaissable entre toutes et depuis son lancement, son succès ne s’est jamais démenti. Issey Miyake nous proposait sa vision de la féminité, sans artifice, essentielle, surprenante, hors des standards.

Le packgaging et le flacon rappellent incontestablement le printemps et les maquillages dont je vous ai parlé il y a peu. Cela me rappelle également des photos du Japon avec ses cerisiers en fleurs. L’univers est tout en délicatesse. Issey Miyake a chargé Mademoiselle Maurice de réaliser cette oeuvre éphémère, plein de beauté et de poésie fugace. Elle a su saisir la poésie, la beauté fugace, l’allégorie printanière subtile voulue par la marque dans cette campagne publicitaire, pour le flacon, l’étui.

Demain, je vous présente les deux artistes de ce magnifique bouquet de fleurs, Mademoiselle Maurice et Alberto Morillas.

Je remercie Gina de BPI.

http://www.epresspack.net/mmr1/videolink/?mid=5481be0c06361d52b7f83715&pid=3969&wid=360&hei=220

 

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s