Mon(es) coup(s) de coeur de la semaine #4

La blogo est riche. Elle peut faire sourire, rire, pleurer, s’interroger également. Elle peut également nous faire voyager, baver. Elle peut nous faire découvrir de nouveaux produits…

Je suis abonnée à un bon nombre de blogs. Comme je l’ai toujours dit, les premières lignes lues vont me faire m’arrêter ou passer mon chemin. Je peux m’arrêter, mais pas forcément commenter.

Source Pinterest http://www.pinterest.com/pin/259308891014898637/

Ceci est un rendez-vous, peut-être pas toutes les semaines, des articles lus et que j’ai beaucoup aimé. Car ils ne sont pas vides de sens et ce n’est pas un article pour publier un article.

  • Ce qui se passe en Espagne va-t-il arriver en France, concernant l’avortement. J’espère bien que non. Les femmes ont le droit de disposer de leur corps et de prendre la décision qui, quelle qu’elle soit, changera forcément leur vie. Je rejoins Ali dans son article. Les femmes n’avortent pas pour leur plaisir, loin de là. Quand certains hommes comprendront et prendront leurs responsabilités, il y aura déjà beaucoup de changement. Mais le droit à l’avortement a été voté. Il fait partie de la loi. Le renier, c’est renier toutes les femmes et celles qui se battent encore au quotidien contre les violences sexuelles, surtout les plus jeunes.
  • Oscar et son tortionnaire ont enflammé le web. Tout comme Ysa, je n’ai pas regardé la vidéo. Tout comme elle, j’ai vu des dérapages verbaux. Un an, ce n’est pas assez, mais c’est la première sentence prononcée en Europe. Il ne les fera pas, avec le jeu des remises de peines. D’après 30 millions d’amis, il aurait interdiction de prendre un animal. Un humain qui torture un animal passe à l’acte suivant, torturer les humains. Que peut nous dire Oscar, seulement blessé, face à cette violence. Si seulement les animaux pouvaient parler…
  • Les malaises vagaux de Chocoladdict. Elle décrit très bien les symptômes. Je me reconnais là dedans, mais je ne suis jamais tombée dans les pommes, même si j’ai failli. Par contre, ma fille oui, depuis l’âge de 3 ans. Tomber comme une masse, je connais. Avoir des vertiges, même assis, je connais. Comme Choco, elle arrive à reconnaître, maintenant, quand elle ne se sent pas bien. La dernière fois quand elle est venue me voir à l’hôpital. Déjà le cadre et les odeurs. Elle a dû sortir vite fait et s’asseoir par terre dans le couloir. Par contre, pendant 24 heures, elle n’est absolument pas bien.

2 Comments

  1. Oscar a déchaîné les passions, j’espère juste que ça ne va pas donner l’idée à d’autres parce que certains sont prêts à tout pour faire le buzz sur le web. D’accord avec toi concernant l’avortement, et pour les malaises vagaux, c’est impressionnant, j’en ai fait deux ou trois, le dernier c’était à Yad Vashem (musée de la shoah à Jérusalem) l’émotion était tellement forte que je suis tombée au sol.

    1. @Ysa, malheureusement, il y en a qui surfent sur la tendance de la violence envers les animaux et aussi les humains. L’émotion, également, peut provoquer des malaises

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.