La maison Hermès

Qui ne rêve pas de porter un carré de soie Hermès ? En tous les cas, moi j’en rêve et j’espère qu’un jour ou l’autre j’arriverai à m’offrir ce fameux carré.

Celles et ceux qui sont pour le moment comme moi peuvent déjà s’offrir un de leurs parfums. Cela fera le sujet d’un autre post.

Un peu d’Histoire pour commencer sur cette luxueuse maison qui a défié et qui défie encore le temps.

La maison Hermès est un sellier de luxe fondée au milieu du XIX ° siècle. Elle a toujours su vivre avec son temps et ce n’est pas l’arrivée de l’automobile qui a fait péricliter la marque loin de là.

Quant on parle d’Hermès, on pense à l’univers du cheval. Mais aussi commerce et voyage. Luxe, volupté, tradition et adaptation sont les maîtres mots de la Maison. Les premiers objets conçus étaient liés au mouvement, puisqu’ils harnachaient le cheval et donc permettaient à chacun de se déplacer.

Thierry Hermès a fondé en 1837 une manufacture de selles et harnais. Il est Allemand d’origine. Sa famille avait dû fuir son pays

En 1867, c’est la première récompense avec la médaille 1ère classe à l’Exposition Universelle. Une clientèle beaucoup plus élitiste se lie à la Maison.

1878, Charles-Emile, fils de Thierry, prend sa succession.

1900, nouveau siècle fêté par la création d’un sac à destination des cavaliers pour ranger selles et bottes ‘Sac haut à courroies’. C’est le succès et tous les grands et puissants de ce monde deviennent clients de la maison Hermès.

En 1914, 70 à 80 ouvriers selliers travaillent pour la maison.

Lors d’un voyage en Amérique, outre de nombreuses idées pour moderniser la fabrication et le transport, Emile-Maurice ramène la fermeture à glissière qu’il s’empressera de déposer en France et qui deviendra l’accessoire indispensable de la maroquinerie et de la mode. Il va développer la maroquinerie cousue sellier pour un succès encore plus grandissant (sacs, bagages, colliers pour chiens, accessoires pour le sport, l’automobile, couture, écharpes de soie, ceintures, gants, montres, bijoux et la liste n’est pas exhaustive).

Le sac créé en 1900 sera revisité plus tard et deviendra le sac ‘Kelly’ puisqu’il sera transformé en un sac beaucoup plus petit.

kelly-7

Le logo que nous connaissons représentant la calèche est déposé en 1945. Celui-ci évoluera au fil des années et se transformera en escargots, autruches, hippocampes ou chameaux.

Les trois gendres d’Emile-Maurice, Robert Dumas qui prendra la succession en 1951, Jean-René Guerrand et Francis Puech vont travailler de concert et sont d’efficaces associés pour développer le nom de la Maison et ses activités en développant une ligne couture destinée aux femmes.

Après la guerre, cinq ateliers sont consacrés à la couture. Suite à une pénurie de matières premières, la Maison va utiliser le raphia, la laine, le coton, le parchemin et surtout la couleur orange deviendra la signature de la maison.

1949 : Hermès lance la cravate et son premier parfum « Eau d’Hermès » en 1951.

1967 : première création de la ligne de prêt-à-porter avec une minijupe-kilt coupée dans une couverture de cheval.

Tan Guidicelli, Thomas Maier, Myrène de Prémonville, Mariot Chanet, Marc Audibert seront les stylises de la maison. De 1997 à 2004, ce sera au tour de Martin Margiela d’occuper le poste jusqu’à l’arrivée attendue depuis de nombreuses années de Jean-Paul Gaultier. Un partenariat avec ce dernier puisque la maison Hermès détient aujourd’hui 45 %  de la maison du styliste. En 2010, Christophe Lemaire remplace JPG.

En 1978, Jean-Louis Dumas prend la tête de l’entreprise. Il développera l’horlogerie, l’émail et la porcelaine. Il rachètera le bottier John Lobb (1983), les cristalleries Saint Louis (1995) et l’orfèvre Puiforcat. Il se retire en 2006 et est décédé le week-end du 1er mai 2010 des suites d’une longue maladie.

Création en 1984 du sac « Birkin »

birkin-hermes-croco

En 1992, ateliers et bureaux s’installent à Pantin dans un édifice en verre. Une nouvelle boutique ouvre avenue George V.

Hermès c’est avant tout un savoir-faire, la modernité. L’adresse est toujours la même depuis 130 ans (24, Faubourg Saint Honoré) et est toujours aux mains du clan fondateur jusqu’à 2006 qui voit la nomination de Patrick Thomas, Président qui ne fait pas partie de la famille. Toutefois, Pierre-Alexis Dumas, le fils de Jean-Louis et sa cousine Pascale Mussard, deviennent directeurs artistiques associés. Avant de reprendre l’un ou l’autre les rênes dans quelques années ou leurs enfants ?

Le 24, Faubourg Saint Honoré est une adresse légendaire. Emile-Maurice Hermès achète tout l’immeuble pour en faire une véritable vitrine de la maison dès 1924. Maison classique avec magasin et vitrine d’angle pour que les collections soient exposées. Annie Beaumel a créé les tableaux de ces vitrines, renouvelant chaque saison les thèmes pour en faire des tableaux créatifs, inventifs, colorés, cocasses donnant à l’imagination de quoi s’envoler.  Leïla Menchari lui a succédée.

LE CARRE HERMES

90 cm² de tissu pour ce carré de soie dont le premier a été créé en 1937 et s’intitulait « Jeu des omnibus et dames blanches ».

Copie de jeu des omnibus et dames blanches

40 dessinateurs, un savoir-faire, un roulotté main sous la houlette et l’inspiration de Roland Dumas. Le dessin du carré est décomposé sur autant de calques que de couleurs possédées. Superposition de ces calques pour donner l’image parfaite. Il faut ensuite établir la dose adéquate de pigments sans se tromper. Les coloristes vont travailler jusqu’à obtenir la nuance parfaite. Les carrés peuvent être imprimés de quarante coloris différents. Un nuancier de 15 000 tons dont les couleurs à base de pigments et de gomme peuvent être mélangées et ainsi donner vie à une nouvelle teinte.

Chaque carré à sa fiche où toutes les nuances de couleurs sont répertoriées depuis sa création.

Pas moins de 1 500 modèles ont été créés depuis 1937 avec pour chacun une déclinaison autour de 10 à 12 camaïeux de couleurs.

Les couleurs choisies enduisent les cadres d’impression, disposés sur table recouverte de soie, une à une. Au cours de l’opération, chaque millimètre de soie est scruté afin que la dose de couleur soit parfaitement mise. Petit à petit, l’image apparait pour donner ce fameux carré que je rêve de porter.

hermes140247338

Brides et gala d’Hermès

Carrés 70 X 70, étoles, écharpes unies à franges. Le chiffre d’affaires représente 60 % de la Maison

Carre 70 Tigre Royal d’Hermès

Une vente éphémère de foulards Hermès, spécialement créés pour Colette, a lieu cette année du 27 septembre au 16 octobre. Quatre nouveaux modèles pour l’opération internationale « J’aime mon carré ». Trois modèles de carrés , imprimés patchwork multicolores et le troisième, à pois orange et bleus, représente des « brides de gala », et un losange en cachemire à pois bleus. Prix : de 280 à 660 euros. Site pour trouver un mode d’emploi du carré Hermès. Vous pouvez aussi vous abonner à leur page FACEBOOK.

HERMES EN CHIFFRES

C’est 261 boutiques réparties dans le monde entier.

14 familles de produits (cuir, cravates, prêts-à-porter masculin et féminin, parfums, agendas, montres, chapeaux, gants, chaussures, émail, art de vivre, art de la table, bijouterie), réparties de la façon suivante : 42 % pour la maroquinerie et la sellerie, 19 % pour les vêtements et accessoires, 13% divers métiers (arts de la table…) 12 % pour la soie et les textiles, 7 % pour l’horlogerie, 7 % pour les parfums pour 1 515 millions d’Euros de CA pour 2006

7 000 employés

1 515 millions d’Euros de CA pour 2006

Ce chiffre vient en partie des clients de la Maison car on a commandé à Hermès des malles fantaisistes, des commandes spéciales de célébrités qui voulaient transporter leurs parfums ou films. Elle MacPherson, célèbre top-model, et adepte du Bolide s’est fait fabriquer un exemplaire personnalisé avec vanity intégré.

Mais des inconnus se sont aussi adressés à Hermès, comme un mangeur de pommes qui fit fabriquer un sac de cuir en forme de fruit défendu.

10 Comments

    1. @ Nath, ah oui, j’aimerais tant en avoir un
      @ Malicia, une tradition ancestrale
      @ Virginie, ok avec toi
      @ Chrys, elle ont de la chance, c’est mon rêve
      @ Océane, déjà si je pouvais avoir un carré …
      @ Clélia, je peux te comprendre mais il y a certaines choses que je rêve de posséder

  1. Ah bah nan, moi les carrés Hermès j’aime pas…et pareil pour les sacs. En fait, je suis vraiment pas « marque de luxe » et tout ce qui tourne autour, les prix sont exagérement excessifs et on nous prend un peu trop pour des pigeonnes……

  2. A défaut, il y a les parfums qui sont un peu moins chers et qui sont tout aussi intéressants. Avec toutes les différentes collections de fragrances qui existe, tu trouveras surement ton bonheur 🙂

  3. j’adore ces fameux carrés et je reve d’avoir les brides de gala! petite info en juin, il y a trois jours de vente où l’on peu acquerir un carré à moitié prix 🙂

Un petit com ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.