Une ville, un parfum

Lorsque j’ai vu passer cet article chez Virginie, je me suis dit « Ca, c’est fait pour moi ».

J’ai pris contact avec The Scent of Departure et j’ai eu une réponse très rapide.

Une ville, un parfum ou comment se parfumer avec des villes différentes.

Le concept me plait fortement.

C’est fort, c’est carré, c’est simple mais luxueux.

Je n’ai pas beaucoup voyagé même si j’ai pas mal déménagé.

Je connais quelques villes d’Europe mais très peu mais j’aimerais connaître des villes des Etats-Unis et d’Australie, l’Angleterre, l’Irlande mais aussi l’Allemagne.

Est-ce que chaque ville a une odeur spécifique ? Sûrement. J’ai déjà pu le constater. Bordeaux et Marseille ne sentent pas pareil. Déjà Marseille, c’est sale alors quand le soleil chauffe ou que la pluie tombe, cela ne donne franchement pas une bonne odeur.

Mais on n’a pas mis l’odeur de Marseille en bouteille. Tant mieux.

Voyager, c’est bien mais il faut avoir les moyens.

Alors pourquoi ne pas voyager de chez soi rien qu’en ouvrant une bouteille de parfum. C’est le pari de The Scent of Departure. Donner à des villes leurs trois lettres de parfums. Lettres que l’on peut voir sur les étiquettes des valises lorsque l’on prend l’avion.

On doit ces essences à Gérald Ghislain globe-trotter et créateur d’Histoires de Parfums et Magali Sénéquier, designer.

Vous pouvez partir pour 20 destinations. Paris, Londres, Milan, Frankfort, Budapest, Viennes, Istanbul, Keflavik, Munich, Los Angeles, Miami, New York, Doha, Dubaï, Abu Dhabi, Singapour, Tokyo, Bali, Hongkong, Séoul.

Je vais donc vous présenter les villes que je connais, soit Paris et Milan.

Paris se caractérise par des fleurs blanches et des notes de feuilles froissées. Un rayon de soleil, les citronniers et la roseraie du Jardin des Tuileries. Et à partir de là, Paris s’éveille et la magie commence avec le Palais du Louvre et les Champs Elysées. 

Milan est un oriental-sucré qui nous transporte dans la capitale de la Fashion Week. Des épices, des fruits mais aussi des fleurs blanches et puisque nous sommes en Italie, pensons au savoir-faire des maîtres glaciers avec des notes de chocolat.

Merci à The Scent of Departure, qui porte bien son nom puisque j’ai pu tester quelques villes grâce aux échantillons envoyés.